Yasmine Chami, Bahaa Trablesi et Anissa Bouziane primées

Yasmine Chami, Bahaa Trablesi et Anissa Bouziane primées

Le Sofitel Tour Blanche a accueilli, mardi dernier, la cérémonie du Prix littéraire Sofitel, dédié aux femmes écrivaines marocaines d’expression française, en présence d’une pléiade de journalistes, d’écrivains, de professionnels du livre et de l’édition et d’hommes de lettres. Composé de Catherine Enjolet, Catherine Cylac, Emmanuelle De Boysson, Mazarine Pingeot, Betty Mialet et Olivier Weber, le jury de la cinquième édition a choisi de remettre le premier Prix à la romancière Yasmine Chami pour son roman «Mourir est un enchantement» paru aux Éditions Actes Sud. L’écrivaine et journaliste Bahaa Trabelsi a remporté le Prix Coup de cœur pour son roman «La Chaise du concierge» (Éditions le Fennec), tandis que le prix Découverte est revenu à l’écrivaine Anissa Bouziane pour son roman «Le Chant de la dune» (Éditions le Fennec). Rappelons que pour cette cinquième édition du Prix littéraire Sofitel, neuf œuvres étaient en lice. Il s’agit des romans «Amour, caftans et escarpins» de Latifa Tayah, «Le Chant de la dune» d’Anissa Bouziane, «la Chaise du concierge» de Bahaa Trabelsi, «La Sultane du Caire» de Dima Droubi, «Chairs d’argile» de Salima Louafa, «Mourir est un enchantement» de Yasmina Chami, «Un Toubib dans la ville» de Souad Jamaï et «Mariage» de Yasmina Khalil.

We use cookies to give you the best online experience. By agreeing you accept the use of cookies in accordance with our cookie policy.